RebelBetting : le chasseur de surebets venu du froid

Pas le moins cher du marché mais performant et rentable à condition d'avoir de la méthode et une grosse bankroll


Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'wpmathfilter('\4', '\2') ;', to be a valid callback in /homepages/37/d436388175/htdocs/www2/wp-content/plugins/wpmathpub/wpmathpub.php on line 118

Mes 15 jours d’essai gratuit du logiciel RebelBetting Pro arrivent à leurs fins. Voilà l’occasion pour moi de vous présenter le plus réputé des agents chercheurs de Surebet.

Qu’est qu’un chercheur de surebet? C’est tout simplement un serveur qui va chercher les cotes offertes par un grand nombre de bookmakers et de plateformes d’exchange betting et qui compile ces chiffres pour en extraire les précieux surebet (mais aussi les middles) pour vous les « offrir » sur un plateau.

Clarobet AB, la société suédoise à l’origine de RebelBetting, propose deux versions de son logiciel; l’une gratuite mais limitées aux surebets offrant un rendement  de moins de 0,6% et l’autre Pro non bridées mais payantes. La version gratuite offre l’avantage de pouvoir vous familiariser avec le logiciel sans avoir la pression d’un abonnement à amortir, n’hésitez donc pas à la télécharger sur le site de l’éditeur, rebelbetting.com.

Allons tout de suite droit au but et à la première question qui vient sûrement à l’esprit; Est-ce qu’on gagne de l’argent avec Rebelbetting?  La réponse est oui…mais.

Avant de développer les questions de rentabilité, je voudrais vous parler sommairement du fonctionnement du logiciel. Au cours de ma longue vie, je n’ai jamais rencontré de logiciel,  distribué à petite échelle, de cette qualité. Et ce, aussi bien dans le cadre de mon travail que dans celui de mes activités privées. La présentation et l’ergonomie sont à la fois simples et exhaustives. Toutes les informations dont vous avez besoin sont affichées à l’écran, sans éléments superflus qui viendraient vous perturber. C’est tellement simple que personne n’a jugé bon de proposer un didacticiel, je ne vais donc pas me ridiculiser en en faisant un. Le logiciel est traduit dans un français assez bon.

Une calculatrice affiche sur quel bookmaker vous devez placer vos paris et pour quels montants respectifs. Et qu’importe que vos books soient gérés dans des devises différentes, elle convertis le tout pour vous.

Revenons donc maintenant à la question financière. Le logiciel peut vous faire gagner de l’argent mais il faut remplir quelques conditions.

La première des conditions est d’avoir un grand nombre de bookmakers avec chez chacun d’eux une bankroll conséquente. Plus vous avez de books et plus vous aurez de surebets réalisables, mais pour des raisons de variance, le niveau de chacune des bankrolls ne doit pas être trop bas, sinon vous risquez de vous retrouvez à sec chez certains de vos books et trop excédentaires chez d’autres et ainsi de rater de belles opportunités.
En plus une bankroll trop faible vous contraindra à parier de petites mises qui rapportent très peu, beaucoup d’effort pour pas grand chose. Il existe actuellement une cinquantaine de book gérés par le logiciel, dont les sites phares que sont Betfair, Pinnacle et Sbobet. Evidemment aucun site en .fr n’est répertorié.

Avant d’ouvrir un compte chez un bookmaker, vérifiez grâce à Rebelbet que celui-ci offre de bon prix et quelques surebets. Si ce n’est pas le cas passez votre chemin, inutile d’immobilser du capital chez un book aux cotations trop larges.

La seconde condition mais pas la moindre est d’avoir de la méthode. Malheureusement Rebelbetting n’intègre pas de module qui place automatiquement les ordres. Il existe bien un système de navigateur qui ouvre une fenêtre directement le pari concerné par le surebet, c’est déjà pas mal car cela vous fait gagner beaucoup de te temps et vous évite de commettre des erreurs, mais il faut tout de même placer l’ordre manuellement. Vous devez aussi avoir à l’esprit que les cotes des books sont plus ou moins réactives et que la durée de vie d’un surebet et très courte. Il est donc préférable de s’attaquer d’abord au pari qui vous semble le plus valuebet (n’oublier pas qu’un surebet est une valuebet plus une couverture) chez le book le plus réactif. De cette manière même si vous raté le surebet vous garder vos chances avec un valuebet.

Deux écueils à éviter

Les deux écueils à éviter ne sont pas un problème propre à ce RebelBetting mais à ce type de logiciel. L’annulation de pari est la plaie de l’arbitragiste en surebet. Le procédé, s’il est justifiable sur le fonds, est par contre largement critiquable sur la forme, quand le book attend pour annuler les paris le résultat final d’une rencontre. La seule parade est de ne pas prendre de surebet trop élevés (au doigt mouillé je dirais au-dessus de 2/3%). Ne rêvez donc pas à des surebet de plus de 5%, non seulement ils sont rarissimes mais en plus ils ont de bonnes chances d’être annulés.
Il est bien connu que les bookmakers classiques (pas l’exchange trading) détestent les gagnants sur le long terme. Attendez-vous donc à vous faire, au mieux, limiter dans le montant de vos mises et, au pire, à être bannis.  Y-a-til une parade? Non mon capitaine. Vous pouvez toujours essayer de limiter vos gains mais c’est faire comme le condamné à mort qui demande au bourreau « encore une minute Monsieur le bourreau ».

Donner un chiffre, même vague, de rendement est impossible car cela dépend de trop de paramètres; le nombre de bookmakers, le niveau de la bankroll pour chacun de ces bookmaker, le temps passé devant votre écran, le nombre de paris annulés par les books pour cause d’erreur de cotation, votre agressivité (prenez-vous tous les paris ou les plus rentables), etc.  Evaluer le nombre de surebets est aussi un exercices encore plus ardu. Même dans les périodes les plus creuses il y a plus de 50 surebets mais cela suppose que vous ayez un compte chez au moins une trentaine de bookmakers et que vous acceptiez des rendement de 0,1 ou 0,2% ainsi que des paris ne démarrant que dans plus jours. Cependant même avec peu de bookmakers, disons entre 5 et 10, mais les meilleurs (les exchanges betting et 4/5 books classiques) vous serez bien servi à condition d’y consacrer au moins 1 heures par jour.

J’oublie de parler du prix de l’abonnement! Si vous prenez un engagement de 1 an vous paierez 69 euros par mois. C’est cher mais le produit et de qualité et puis si c’était trop bon marché, il y a aurait pléthore d’utilisateurs et plus il y a de souris moins il y a de fromage. Ne compter pas resquiller en partageant votre abonnement avec d’autres joueurs. Le produit est limité à un pc en simultané et en cas de changement d’i.p. un délais de carence de 1 heure est imposé. En claire, si vous utilisez RebelBetting au bureau à 17h00, vous ne pourrez le ré-utiliser à votre domicile avant 18h00.

Faites circuler...Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInDigg thisPin on Pinterest
  • frederic

    Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'wpmathfilter('\4', '\2') ;', to be a valid callback in /homepages/37/d436388175/htdocs/www2/wp-content/plugins/wpmathpub/wpmathpub.php on line 118

    Bonjour et merci de cette publication. L’arbitrage, dont j’avais vaguement entendu parler, est une approche séduisante des paris sportifs selon son lieu de résidence. Maintenant, comme vous le soulignez, les contraintes sont non négligeables. D’après ce que j’ai compris 3-4 paris gagnants de suite d’un montant de 500 euros chez un bookmaker comme Marathon engendrent probablement la fermeture du compte. Sans parler des bookmakers qui ne payent pas le client (les plaintes semblent nombreuses en ce sens). Donc, oui, il me semble nécessaire de se concentrer sur les bookmakers les plus fiables. Le logiciel permet-il de les sélectionner? Au fond, je ne vois même pas l’intérêt de proposer un surebet chez des bookmakers peu recommandables. J’imagine qu’un ou deux paris annulés sur une position gagnante peuvent plomber le bénéfice du mois. Le rendement de 10% par mois indiqué par Rebelbetting sur Oddsportal ne me parait pas relever de l’évidence. Bonne journée à vous.


    • Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'wpmathfilter('\4', '\2') ;', to be a valid callback in /homepages/37/d436388175/htdocs/www2/wp-content/plugins/wpmathpub/wpmathpub.php on line 118

      En fait Marathonbet ne ferme pas ton compte mais mettent une limite sinon il est fiable. Par exemple, pour moi c’est une limite à 1 euros, donc j’ai laissé tombé ce book.